Nous suivre Stores & Fermetures

Volets, vers un mélange des genres

La rédaction

Sujets relatifs :

,

Les assureurs et la protection anti-intrusion


Les assureurs et la protection anti-intrusion

Les exigences en matière de protection anti-intrusion de l'habitat varient d'une compagnie d'assurance à l'autre. Pour autant, tous les types de volets constituent des protections minimales devant les baies et fenêtres vitrées. Reste à bien lire son contrat pour vérifier s'il requiert un renforcement de la sécurité sur les fermetures et les serrures (ex : norme A2P).

Améliorer la formation professionnelle


Améliorer la formation professionnelle

Initié par le Groupement Actibaie, le nouveau CQP (Certificat de qualification professionnelle) « Installateur Volets & Stores » est désormais inscrit et validé par la CPNE (Commission paritaire nationale de l'emploi). Destiné au personnel des entreprises de menuiserie, il permet de qualifier les compétences des poseurs dans la mise en œuvre des produits. Le CQP est un diplôme reconnu qui permet à son détenteur de faire valoir un niveau de qualification dans le cadre de son parcours personnel. L'entreprise peut, elle, mettre en avant auprès de ses clients la compétence de ses salariés. Les premières sessions de formation débuteront en octobre 2019 pour un examen prévu début 2020. Saluant le lancement de cette certification, Roger Varobieff, co-gérant de la société Répar'Stores, appelle de ses vœux un CQP spécifique aux interventions sur des modèles existants pour répondre aux besoins d'un parc de volets vieillissant.

Volets, vers un mélange des genres

© © France Fermetures

Nouvelles fonctionnalités, esthétisme renouvelé, motorisation solaire autonome témoignent du dynamisme d'un secteur largement emmené par les volets roulants.

Après une année 2018 en progression, le marché des volets conserve une bonne santé, malgré le recul des mises en chantier de maisons individuelles et de logements collectifs neufs au premier semestre 2019. le volet roulant occupe toujours le devant de la scène, totalisant 74 %des ventes - une avance spécifique sur l'Hexagone, l'Allemagne et l'Italie, où ce type de produit est historiquement implanté, et se généralise y compris dans les régions marquées par une forte tradition -, loin devant les volets battants et les coulissants qui représentent 22% des volumes, et des autres types de fermetures comme le BSo(1).

Comme le constate Sandy Lantoine, responsable étude chez TBC innovations, « les dernières tendances témoignent d'une recherche des fabricants pour apporter des fonctions supplémentairesà des produits perçus comme Classiques : parmi elles, de la ventilation naturelle nocturne en été - qui va au-delà de la protection solaire -, et de l'esthétique ».

Aussi efficace soit-il en termes d'obscurcissement, de sécurité et de rapport qualité/prix, un volet roulant traditionnel trouve ses limites en période de forte chaleur. Pour conserver la fraîcheur en journée, il est en effet parfois nécessaire de laisser le volet fermé, ce qui prive le logement de lumière du jour et de ventilation. Fort de ce constat, les constructeurs cherchent des solutions pour améliorer le confort d'été. Le fabricant Bubendorff, par exemple, a mis au point un tablier à lames orientables, qu'il propose en option sur ses volets roulants. Le concepteur gammiste Geplast poursuit de son côté le développement de lames de volet microperforées en aluminium ou PVC. « Apportant quatre fois plus de lumière et d'aération qu'une lame de volet roulant classique, la lame bioclimatique est un produit qui est en train de percer et qui trouve son public », constate Maxime Grimault, directeur commercial 8: marketing de Geplast. « Elle remplit également une fonction de store et de moustiquaire intégrés, en étant compatible avec tous les volets roulants du marché [bloc-baie, coffre rénovation, coffre traditionnel, etc ] ».

L'avenir est aux produits mixtes ou 2-en-1

Pour Laurent Darous, directeur commercial de Soprofen, le volet roulant traditionnel n'a cependant pas dit son dernier mot. « Le marché de demain passera selon moi davantage par un mixte de plusieurs solutions, ce qui permettra d'avoir des performances supérieures. On peut imaginer une maison avec des pièces à vivre dont les baies sont équipées d'un screen pour gérer le confort d'été et la luminosité, et des chambres, où le choix d'un volet roulant répond à un besoin d'occultation, voire de sécurité ». Un avis partagé par Chloé Grass, responsable marketing chez Futurol. « Nous poussons nos partenaires à réaliser une hybridation volet roulant/BSO, pour plus de confort et d'élégance de l'habitat. Pour guider dans le choix de nos produits, notre catalogue tarifs BSO est construit de la même manière que nos historiques catalogues tarifs volets roulants : appellations produits, prises de cotes, types de pose, choix de coloris... »

Dans le domaine des volets battants et des coulissants, les modèles persiennés trouvent un nouvel élan et donnent lieu à des déclinaisons variées. Volets Thiebaut commercialise ainsi un modèle facile d'entretien combinant un cadre aluminium et des lames en bois Red Cedar. Le fabricant Sothoferm a quant à lui sorti le modèle Orphée, une persienne en aluminium pliable.

L'esthétique du volet, et notamment du volet roulant, constitue un autre grand axe de développement sur lequel les fabricants s'appuient pour satisfaire la recherche de personnalisation des particuliers. On voit ainsi apparaître des volets roulants bicolores, dont les lames sont par exemple blanches côté intérieur, et colorées sur l'extérieur. On trouve également des produits dont la dernière lame est de couleur différente du tablier, ce qui permet de la coordonner avec la menuiserie car c'est celle qui reste Visible lorsque le tablier est remonté. La couleur est également proposée par certains fabricants sur toutes les parties visibles du volet: le coffre, le tablier, la lame finale, les coulisses et l'encadrement. Comme le souligne Laurent Darous, « la difficulté est d'avoir un rendu homogène sur la globalité, notamment lorsque vous avez des pièces en aluminium thermolaqué et d'autres par exemple en PVC plaxé. Cela oblige à avoir plusieurs technologies de laquage. Il faut contretyper, faire des tests, ce qui nécessite du savoir-faire et de la mise en place ». Le fabricant Futurol a de son côté élargi sa gamme de coloris standard pour proposer 38 couleurs, sans plus-value par rapport au blanc. Pour autant, remarque Chloé Grass, « le blanc et le gris 7016 sont des coloris phares aujourd'hui, même si les imitations bois restent présentes. Pour tout ce qui est de la gamme patchwork, c'est-à-dire des couleurs Vives et colorées, la demande se fait essentiellement en fonction des régions : le rouge dans le Sud-Ouest, le vert dans le Sud, le bleu dans le Nord-Ouest, etc. ». Pour les matériaux, « l'aluminium est majoritaire sur le volet roulant en rénovation où il a apporté un certain nombre d'évolutions en termes de couleurs et de résistance », analyse Sandy Lantoine. Il gagne également du terrain sur le volet battant et le coulissant, principalement pour des questions d'esthétique et de facilité d'entretien. « Le volet roulant PVC a une forte pénétration en neuf et a bénéficié de la progression de ce segment de marché ces dernières années ».

Essor de la motorisation solaire

Autre tendance forte, la motorisation des volets devient un standard, que ce soit dans le neuf ou l'existant. Représentant près de 58% des volets posés en 2018, tous types confondus, elle atteint environ 70 % pour les volets roulants et 80 % pour les BSO (1).

Parmi les différentes technologies présentes sur le marché, la motorisation autonome solaire est de celle qui se développe le plus, notamment en rénovation où elle simplifie le travail de l'installateur à la pose, et limite les travaux à l'intérieur de l'habitat. « Elle permet ainsi d'aller trois fois plus Vite qu'une motorisation classique, ce qui la rend 15 à 20 % moins onéreuse », précise Nikolas Séfériadis, directeur de Hornkia. « Mais son intérêt est moindre dans le neuf où il coûte moins cher de passer un Câble pour alimenter un volet roulant en même temps que vous passez les câbles pour l'installation de la maison ». Plusieurs solutions existent, notamment chez Bubendorff, Somfy et Delta Dore. Comme le souligne Stéphane Roussy, directeur de Baie Ouest, affilié au réseau Storistes de France, « le solaire permet au client d'avoir une approche plus écologique même si il y a toujours la question du retraitement ultérieur des batteries ».

À côté de ces solutions, se développent aussi des moteurs hybrides qui permettent aux volets roulants motorisés de fonctionner en cas de panne de secteur. « Ces systèmes sont dotés d'une alimentation électrique et d'une réserve d'énergie pouvant fonctionner jusqu'à sept jours sans courant », relève Sandy Lantoine qui rappelle que « le risque de coupure d'électricité reste le principal inconvénient attribué aux volets roulants motorisés parles particuliers ».

Les solutions de motorisation radio prennent quant à elles un deuxième élan avec les applications en maison connectée. « Avec le connecté sur le VR, ce qui est intéressant c'est qu'on ajoute de l'intelligence à la performance », remarque Jennyfer Goutagny, chef de produits Volets roulants chez Somfy. « On ne propose plus seulement un produit ou un service mais une solution complète pour la maison, un écosystème que l'on ouvre aux grandes marques et aux différents protocoles de communication de l'habitat ».
Avec moins de 5 % de taux d'équipement, la motorisation des volets battants est aujourd'hui un marché de niche. Les solutions sont à la fois peu connues du consommateur et plus complexes qu'un moteur tubulaire de volet roulant, donc moins abordables, au point que certains particuliers font le choix de s'équiper de volets roulants motorisés tout en conservant leurs volets battants manuels pour l'esthétique de leurs façades. La tendance pourrait cependant s'inverser dans les prochaines années, les 50 à 60 millions de volets battants installés - l'équivalent du parc actuel de volets roulants - constituant un marché d'avenir pour les motoristes.

Au fait de ces enjeux, Somfy va automatiser ses lignes de production et prépare une nouvelle offre pour le 2e trimestre 2020. « Nous avons pour ambition de multiplier par 5, et à termes par 10, notre production », annonce Valérie Chautagnat, business déveloper chez Somfy. S'appuyant sur les remontées du terrain des installateurs et assembleurs, la solution du constructeur apportera de nouvelles fonctionnalités telles que la protection contre le vent. Le volet battant pourra être connecté et s'intégrer à l'écosystème domotique de la maison. « Dans le cadre de cette nouvelle offre, l'esthétique a été travaillée pour réaliser quelque chose de plus profilé, qui soit plus acceptable pour le consommateur », poursuit Valérie Chautagnat.

Toujours plus de services à destination des utilisateurs et des installateurs

La simplification du travail de l'installateur et de la prise en main par l'utilisateur fait partie des développements en cours. Elle conduit les fabricants à élargir leurs gammes de produits pour couvrir les applications les plus variées.

Une illustration est faite par le développement des volets autonomes, des précadres ou des coffres de volets roulants, dont les dernières évolutions s'adaptent aux spécificités de la rénovation, de l'isolation thermique par l'extérieur, ou encore aux grandes largeurs de baie (ex : France Fermetures, Soprofen, Geplast, etc]. Elle amène également certains acteurs à améliorer la visibilité de leur offre en proposant comme chez Futurol une nouvelle organisation avec des packs alarme, ou moustiquaire.

Chez d'autres, elle se traduit par de nouveaux outils d'aide. « Pour accompagner nos clients, notre premier soutien est la préparation avant pose. Nous proposons le Well'book, un carnet de chantier détaillant l'ensemble des réglages de motorisation Well'com de nos produits stores et volets roulants. Nos autres soutiens se font au travers de notre espace tutoriel, où sont présentées une trentaine de Vidéos d'accompagnement, et de nos formations en ligne [webinaires] qui traitent aussi bien des réglages des automatismes, de l'installation d'une box connectée, de la programmation des scénarios, que des nouvelles compatibilités avec Google Home, Amazon AleXia », explique Adrian Barragan, responsable service Formation et soutien des ventes chez Franciaflex.

Chez France Fermetures, le nouveau service Ossitô assure une livraison des volets roulants en huit jours chrono grâce à des configurateurs Web internes disponibles 24h/24 et 7j/7. « Prochainement opérationnel, le service Selfix devrait apporter une aide à la pose, notamment en rénovation », relève Pauline Viaud, chef de produit Volets chez France Fermetures. Projetant une progression de la motorisation solaire de 25 à 30 % sur les prochaines années, Somfy a de son côté lancé l'application Somfy Solar qui permet de connaître la solution la plus performante selon l'environnement de la fenêtre, et d'optimiser l'implantation du panneau voltaïque grâce à des rallonges de 1 et 5 m. « Cela permet de conforter l'installateur sur la solution qu'il va choisir. C'est aussi un argument de vente pour le consommateur qui y trouve un vrai élément de réassurance », souligne Jennyfer Goutagny.

Face à l'augmentation du parc de volets actuels et du vieillissement d'une frange importante de produits posés - on estime à 500000 le nombre de moteurs à remplacer par an -, certains professionnels s'inquiètent de la difficulté à assurer la maintenance et la réparation des installations. Principal réseau organisé sur toute la France où il réalise près de 100 000 interventions par an, Répar'Stores est au fait de ces problématiques. Pour son créateur et cogérant, Roger Varobieff, « il n'y a pas d'uniformisation des modèles de motorisation, des concepts, des pièces d'adaptation. Chacun en est de son système. En outre, dans beaucoup de volets roulants, rien n'est vraiment prévu pour y accéder puisqu'on cherche à les rendre les plus étanches possibles aux bruits, à la température. À cela s'ajoute une variété de plus en plus grande en termes de lames, d'ajourations, d'attaches, etc.

Bref, tout est conçu pour améliorer le produit mais rien pour le faire durer.

Cela a tout d'une logique d'obsolescence programmée ». Très présent sur le marché de la rénovation, le directeur de Baie Ouest remarque lui une recrudescence de demandes de dépannage ou d'amélioration sur des produits encore en garantie et hors garantie. « On s'aperçoit que les gens ont de plus en plus tendance à réparer qu'à faire de l'investissement lourd sur des changements complets », note Stéphane Roussy.

Divers facteurs peuvent être à l'origine de ce phénomène - baisse du pouvoir d'achat, évolution du mode de consommation, toujours est-il, renchérit Roger Varobieff, que « la notion d'entretien et de pérennité du produit est de plus en plus présente dans l'esprit du consommateur ». Une problématique que la profession et ses organisations sont invitées à étudier pour répondre aux enjeux environnementaux et réduire l'empreinte carbone des produits.

Pour accompagner nos clients, notre premier soutien est la préparation avant pose. Adrian Barragan, Franciaflex.

La notion de pérennité du produit est de plus en plus présente. Roger Varobieff, Répar'Stores.


Pour accompagner nos clients, notre premier soutien est la préparation avant pose. Adrian Barragan, Franciaflex.


Pour accompagner nos clients, notre premier soutien est la préparation avant pose. Adrian Barragan, Franciaflex.


La notion de pérennité du produit est de plus en plus présente. Roger Varobieff, Répar'Stores.


La notion de pérennité du produit est de plus en plus présente. Roger Varobieff, Répar'Stores.

Extrait du dossier de S&F, septembre 2019

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter flash Stores & Fermetures


Développeur foncier (H/F)

MONTPELLIER

Développeur foncier (H/F)

Roxim, Société à capitaux privés...


CHARGE D'AFFAIRES RAVALEMENT (H/F)

LE MESNIL ST DENIS

CHARGE D'AFFAIRES RAVALEMENT (H/F)

Depuis plus de 30 ans l’entreprise SER ETANCH’ développe...


CHARGE D'AFFAIRES ETANCHEITE H/F

LE MESNIL ST DENIS

CHARGE D'AFFAIRES ETANCHEITE H/F

Depuis plus de 30 ans l’entreprise SER ETANCH’ développe...

Nous vous recommandons

Profalux signe le plus petit caisson de volets roulants

Profalux signe le plus petit caisson de volets roulants

Visio Solaire, avec sa hauteur de 123 mm, est le plus petit caisson de volets roulants actuellement sur le marché et permet ainsi de gagner[…]

29/10/2019 | Volets
Plus d'articles