Nous suivre Stores & Fermetures

Plantez le décor !

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,
Plantez le décor !

Portail Loft Prestige de la gamme Tendance du fabricant Gyt. Au choix, 51 décors de panneaux aluminium découpés au laser et 18 coloris satinés et 13 texturés.

© © Gyt

Le marché du portail, de la clôture et du garde-corps bénéficie de l'intérêt grandissant des particuliers pour le jardinet les aménagements extérieurs. Les fabricants ne s'y sont pas trompés et cherchent chaque année à élargir leurs gammes avec des designs et des couleurs inédits, et des solutions techniques adaptées.

Forts d'un marché plutôt stable, affichant une légère progression depuis quelques années, les fabricants de portails, clôtures et garde-corps montrent leur capacité à répondre aux exigences des particuliers. Les évolutions se font ainsi l'écho du souci de sécurité du client final, de son besoin de se protéger de la rue, du voisinage et de la recherche d'esthétique portant sur tous les aspects extérieurs de son habitat.

De toutes les tendances, la personnalisation des produits est la plus marquée. « On signe sa façade, sa maison avec un portail, une clôture un peu différente. Et ce que l'on observe aujourd'hui, c'est une tendance à l'harmonisation de ces éléments », note Sandy Lantoine, responsable études marketing chez TBC innovations. Les fabricants ont mis en place des partenariats - KSM avec Hörmann par exemple -, ou développé des offres couplées entre le portail, la clôture, la porte de garage, etc. C'est le cas d'Atlantem avec Les Coordonnés ou du groupe Maine qui, comme l'expose Dominique Halouin, directeur commercial, « propose depuis janvier, les gammes Exclusive 2 et Intuitive qui offrent un rappel du motif présent sur le panneau de la porte d'entrée ».

Une touche de design en plus

Du côté des portails, les possibilités de décors se sont multipliées. L'exemple le plus notable concerne depuis quelques années déjà les solutions de découpe au laser, qui permettent de décliner toutes sortes de motifs, qu'ils soient végétaux, figuratifs ou simplement graphiques. Très investi sur ce créneau depuis le rachat d'Ambellya, le fabricant Gyt propose plus de 80 décors découpés à réaliser sur l'ensemble des menuiseries extérieures. Il s'est équipé d'une machine à découpe laser pour maîtriser les délais et la qualité de réalisation. «La tendance est aux décors qui permettent de garder une intimité tout en ayant une certaine touche design. C'est sur ce point que nous mettons l'accent au travers de notre gamme Loft », note Alexiane Baumard, responsable marketing et communication de la marque.

Les fabricants continuent par ailleurs de proposer des griffes à l'aide de rainures ou d'incrustations d'inox, de verre, ou de panneaux en acrylique. « Les décors sont soit rapportés sur les remplissages des portails, en surépaisseur, soit posés après usinage et rendus affleurants avec le panneau », souligne Dominique Halouin. L'entreprise bretonne Cadiou innove de son côté dans le haut de gamme au travers de partenariats avec des maîtres verriers, des artistes comme le styliste et brodeur Pascal Iaouen, ou des sociétés telles que Verrissima, spécialisée dans les décors sur verre.

D'autres, comme Charuel, marque d'Atlantem, commercialisent des modèles de portails habillés de panneaux stratifiés de Trespa, dont les déclinaisons colorées initialement développées pour le tertiaire sont de plus en plus appréciées.

Comme le rappelle Jean-Paul Mareschal, responsable développement chez Charuel, « chaque année, nous essayons d'élargir notre offre en travaillant sur des designs différents mais aussi sur de nouvelles matières ».

Plus légers et colorés

Au niveau des gammes, c'est le style contemporain qui prédomine.

La mode est aux formes pures, linéaires comme en témoigne la dernière gamme Evolys Tendance signée Gypass. Dans sa dernière série Wolf, le gammiste Profils Systèmes a travaillé sur l'absence de traverses haute et basse, où le remplissage en lames de 250 mm de hauteur assure la fonction d'ossature. Ainsi que l'observe Kristel Bariolet, chef de marché chez Technal France, « ce sont des lames horizontales, plus ou moins larges, plus ou moins ajoure'es selon les régions et la force du vent. Un jeu entre pleins et vides pour masquer la vue tout en laissant passer l'air ».

Sur l'ensemble de la Métropole, les couleurs neutres continuent de séduire le plus grand nombre. Si le gris 7016 se vend encore beaucoup, les fabricants observent un glissement de la demande vers des gris aux tonalités plus claires - des gris galet, aluminium, ou bleuté - , des teintes sablées, etc. La demande de couleurs vives reste en effet plus ponctuelle, plus extravagante, par touche de rose, orange, jaune...

Jean-François Legault, directeur commercial et co-gérant de Cadiou, y voit souvent « la note de l'architecte qui veut quelque chose qui sorte de l'ordinaire ».

En termes de matériau, le portail s'inscrit dans la même tendance de fond que l'ensemble des menuiseries extérieures. « Bois et PVC ne sont plus forcément plébiscités aujourd'hui, et ce sont les produits en aluminium qui sont en croissance », constate Sandy Lantoine.

Une évolution qui doit beaucoup au large éventail de couleurs offert par l'aluminium, ainsi qu'à son absence d'entretien. Comme le rappelle René Burgermeister, président du groupe Burgermeister, « les prix se sont beaucoup démocratise's depuis quelques années.

Il y a dix ans, quand nous avons démarré le travail de l'aluminium, il s'agissait d'un produit de luxe.

Le matériau est devenu abordable pour la majorité des clients ». Par rapport à l'acier, l'aluminium a l'avantage d'être plus léger. « On trouve de moins en moins d'installateurs qui veulent poser des portails en acier. Un vantail en acier pèse 80 à 200 kg. En aluminium, il fait seulement 40 à 50 kg. L'autre problème, ce sont les moteurs qui doivent être plus puissants », note Jean-François Legault.

Pour autant, dans les régions où perdure la tradition du fer forgé, l'acier est mis en avant pour sa grande robustesse et des fabricants comme Roy en renouvellent le style.

S'adapter aux évolutions

Sur le portail, les évolutions sont également techniques. Le fait que l'automatisation continue de se déployer pour faciliter l'accès à l'habitation et représente aujourd'hui plus de la moitié des ventes de portails neufs conduit les spécialistes du sur-mesure à mettre au point des offres de motorisation intégrée. Un moteur caché, ce sont beaucoup de spécificités techniques et une installation plus complexe pour le fabricant qui doit former ses techniciens aux pratiques électriques. Pour intégrer les moteurs de leurs partenaires Somfy, Nice, etc., les professionnels doivent développer leurs propres profilés et apporter de vraies solutions. Par exemple, en présence d'une pente, lorsqu'un portail a besoin d'un dégondage.

Le fabricant Gyt a sorti un poteau de 150 mm pour moteur intégré, en plus de son offre en 125 et 200 mm, qui a l'avantage de s'adapter sur tous les portails coulissants de la marque. Le Groupe Maine propose pour sa part un gyrophare avec bande à Leds intégrée, qui combine à la fois des fonctions de sécurité et peut servir de lumière de courtoisie. « Les motorisations intégrées se sont un peu démocratisées depuis quelques années.

Pour autant, les prix sont encore deux à trois fois plus élevés que pour une motorisation classique », constate René Burgermeister.

La domotique reste quant à elle un marché de niche et les acteurs qui offrent des solutions de portails connectés s ont peu nombreux. Néanmoins, les choses évoluent vite sur ces aspects. Difficile d'imaginer demain qu'une maison neuve puisse autoriser le pilotage à distance via un smartphone des volets, de la chaudière, de la porte de garage, de la lumière, mais pas du portail… « Les installateurs ne se sont pas encore appropriés la domotique. Peut-être parce que le marché n'est pas encore bien organisé, que chacun à son système, qu'il n'y a pas de norme de communication. Mais il y a une écoute de plus en plus importante », relève Dominique Halouin.

Sur le portail, les fabricants ont par ailleurs poursuivi leurs efforts pour élargir leurs gammes, à l'instar de Profils systèmes sur les coulissants, de Technal avec Cadiou sur le prêt à poser de la gamme Kostum, ou d'Aluconcept sur le marché de l'assemblé. Ce dernier innove également avec la sortie d'un nouveau portail pliant sur son offre de modèles battants.

Une offre complémentaire

À côté du portail, « clôtures et garde-corps sont des marchés qui se portent bien avec des particuliers qui aspirent de plus en plus à a ménager leur terrasse, leur jardin, pour en faire une véritable pièce de vie extérieure », remarque Sandy Lantoine. Dans le domaine de la clôture, on distingue deux grandes familles de produits : celle située devant la maison, qui participe à sa signature et peut être légèrement ajourée pour ne pas enlever la lumière à l'intérieur de l'habitation ou mettre en valeur sa façade, et celle utilisée sur les trois autres faces af in de délimiter le jardin d'avec les voisins, laquelle est souvent pleine et haute, jusqu'à 1,80 m. Dans la première famille, les produits sont souvent en tôle d'aluminium, plus rarement en acier, bois ou PVC. Ils bénéficient en général des dernières possibilités de décor du portail, les fabricants proposant des offres sur-mesure par découpe laser, incrustation, rainurage, lames… la deuxième famille regroupe les grillages souples en rouleau et, de plus en plus, des panneaux rigides soudés.

« Lorsqu'un particulier achète sa clôture dans la distribution, des études montrent que dans 50 % des cas, il l'occultera dans les six mois suivant son achat. Cela implique que la clôture soit résistante au vent », traduit laure Poirier, directrice commerciale de Dirickx. S'appuyant sur ce constat, le fabricant a développé le poteau Axyle qui permet de proposer des solutions d'occultation garanties.

« Le consommateur peut poser sa clôture et l'occulter plus tard grâce à un système de renfort despoteaux qui va jusqu'à tripler sa résistance mécanique », précise Hervé Maugeais, directeur marketing et développement produits de Dirickx. Mais le développement des clôtures occultantes se fait hélas souvent au détriment du végétal… « Une haie gagne 30 à 70 cm de large chaque année. Or les terrains ne font plus que 300 à 500 m² au maximum, ce qui les rend encore plus petits. Et puis le week-end, les gens n'ont pas envie de devoir tailler leur haie, aller à la déchetterie… », constate Jean-François Legault. chez Lippi, les nouveautés de l'univers Habitat vont dans une autre direction, puisque le fabricanta lancé le panneau Biodiversité dont les larges mailles sont adaptées à la circulation des petits animaux du jardin.

Une nouvelle réglementation

Comme pour les autres produits, le garde-corps est un élément qui peut faire office de signature de la façade. Les tendances décoratives reflètent là aussi la recherche de différenciation et d'harmonie du client, mais avec une contrainte supplémentaire qui est liée à la sécurité antichute des personnes. sur le marché, les acteurs diversifient leur offre en proposant des ossatures à simple ou double poteau, des remplissages variés, pleins ou ajourés, à base de vitrages clairs, de tôles perforées, de barreaudage, etc. (exemple avec Horizal, Profils Systèmes, Sapa). Les profilés sont en acier, en inox, en aluminium, voire en bois, leurs dimensions étant optimisées pour offrir des lignes épurées et sobres. Les sabots, eux, deviennent plus fins et les pièces d'attache invisibles.

D'autres nouveautés sont en attente des exigences de la future réglementation sur les garde-corps à horizon 2020. Comme le rappelle Jean-Luc Hautebranc, chef de produit marketing chez Technal, « avant de faire une modification, un garde-corps est soumis à des tests de résistance mécanique qui permettent de s'assurer de sa fonction de sécurité. Un procès verbal d'essai coûte de l'argent. Or, chez Technal, nous avons plus de 220 PV selon les différentes configurations de nos produits... Maintenant, est-ce que l'on répondra sur l'ensemble de la gamme ou bien est-ce que l'on la restreindra, la réponse dépendra des évolutions... ».

Le plus des configurateurs 3D


Le plus des configurateurs 3D

Les spécialistes du portail, de la clôture et du garde-corps s'approprient depuis plusieurs années les configurateurs 3D. Ces nouveaux outils numériques leur permettent de faire des devis plus rapidement et constituent de véritables aides au choix pour le client, qui peut avec une tablette facilement imaginer le rendu final sur sa maison d'un modèle, d'une couleur oud'une hauteur. Certains les ont personnalisés afin d'apporter des services complémentaires tels que la traçabilité des commandes.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter flash Stores & Fermetures


CHEF DE CHANTIER VRD H/F

COLMAR

CHEF DE CHANTIER VRD H/F

La société ALTER, implantée à Colmar, PME d’environ 70 salariés, spécialisée dans les travaux...


CHEF DE CHANTIER H/F

COLMAR

CHEF DE CHANTIER H/F

La société ALTER, implantée à Colmar, PME d’environ 70 salariés, spécialisée dans les travaux...


Métreur H/F

CHATILLON

Métreur H/F

Société DAS RAVALEMENT située à CHATILLON 92320 recherche METREUR...

Nous vous recommandons

“Imaginez les ouvrants du futur” avec Gypass : inscriptions prolongées jusqu’au 15 juin

“Imaginez les ouvrants du futur” avec Gypass : inscriptions prolongées jusqu’au 15 juin

Suite au report des Journées Architectures à Vivre en octobre 2020 et afin de soutenir les étudiants après cette[…]

12/05/2020 | PortailGypass
En période Covid-19, le fabricant de portails et clôtures Tschoeppé réinvente les process de vente

En période Covid-19, le fabricant de portails et clôtures Tschoeppé réinvente les process de vente

Gypass lance des portails adaptés aux terrains à la surface de dégagement limitée

Gypass lance des portails adaptés aux terrains à la surface de dégagement limitée

Le marché du portail s’essouffle en 2018

Le marché du portail s’essouffle en 2018