Nous suivre Stores & Fermetures

Philippe Valette, président de Batiman, veut renforcer le maillage de son réseau

La rédaction

Sujets relatifs :

,
Philippe Valette, président de Batiman, veut renforcer le maillage de son réseau

Avec son double positionnement, sur le résidentiel neuf et la rénovation, Batiman a été moins impacté que d'autres par la crise sanitaire. Le réseau devrait continuer son expansion et s’installer dans 60 nouvelles villes d’ici à quelques années.

Comment se sont déroulés, pour votre réseau, la fin 2019 et le premier semestre 2020 ?

Batiman a eu 30 ans en 2019. 2019 a été une très belle année, dans la lignée de ce qui était prévu et de ce qui avait été enregistré depuis 2016. Les chiffres d’affaires de nos partenaires à périmètre constant avaient connu une croissance à deux chiffres, bien supérieure à 20 %, et à la progression du marché de la menuiserie sur la même période. C’est très certainement que nous disposons des bons outils et  de la bonne offre et des bonnes équipes professionnelles et formées.
L’année 2020 avait démarré sur les chapeaux de roues, avec des mois de janvier et de février au-delà de nos espérances. Puis, est arrivé ce qui est arrivé, avec le confinement. Le négoce, tout en respectant les normes de distanciation sociale a poursuivi son activité. Il a été peu impacté au final parce que nombre de  clients artisans ont continué à travailler. Pour la partie vente aux particuliers, en fourniture-pose, la situation a été un peu plus compliquée en mars avec un redémarrage progressif dès la mi-avril.

Cette crise va-t-elle laisser des traces chez vous ? Si oui, lesquelles ?

Non, Batiman en tant que tête de réseau est proche de ses adhérents et a su réagir et faire preuve d’adaptabilité face à cette crise. Vis-à-vis de l’avenir, contrairement à ce que l’on peut entendre dans d’autres secteurs, nous ne sommes pas dans la logique du « Home Office ». Nous continuons à poser des menuiseries chez nos clients, nous faisons preuve d’adaptabilité, de souplesse et ne changeons pas notre métier de professionnel de la fenêtre. Batiman avait aussi mis en place des outils de relation « digitale »  avec ses clients, cela va continuer.

Pensez-vous que cette période de crise sanitaire va renforcer l’importance pour les entreprises de la filière de travailler en réseau ? Pourquoi ?

La crise du Covid-19 a confirmé l’intérêt de la double exploitation du marché de la maison individuelle neuve et de la rénovation. Les adhérents engagés sur ce double marché ont d’ailleurs traversé les deux mois de confinement avec un niveau d’activité constant. Les tensions de marché en volume et en marge à venir sensibiliseront certainement les chefs d’entreprises indépendantes aujourd’hui à rejoindre un réseau tel que Batiman.

Quels sont vos axes de développement ?

Batiman confirme sa volonté de s’installer dans 60 nouvelles villes dans les années à venir afin de cou­vrir l’ensemble du territoire national. Cette année, 4 nouveaux maga­sins ont été inaugurés à Saint-Marcel (27), à Dury (80), à Davézieux (07) et à Salaise sur Sanne (38).
Pour la partie digitale, il y a un an, nous nous étions engagés à redéployer nos moyens humains et financiers pour renforcer notre stratégie commerciale et aller à la rencontre de nouveaux clients. Aujourd’hui, nous tenons ce cap et nous avançons même plus vite que prévu, avec de nombreuses nouveautés qui seront annoncées dès le second semestre 2020. La crise du Covid-19 ne nous a pas freiné, la dynamique est là, nous avançons sérieusement et rapidement.
Ensuite, les formations commerciales et les réunions régionales se multiplient, les commissions sont de plus en plus nombreuses, avec notamment des commissions produits, expérience client, informatique et cuisines, et le Forum produits Métiers Batiman est reconduit en 2021 suite au succès rencontré en septembre dernier.
Enfin, au cœur de la nouvelle stratégie clients, la com­munication du réseau continue à se réinventer en multipliant les opéra­tions cross et multi- canal et les opérations commer­ciales nationales. Demain, la nu­mérisation des pratiques et la mise en place de nou­veaux outils digitaux per­mettront également de développer les ventes et d’atteindre les objectifs de satisfaction clients.

Plus globalement, comment envisagez-vous les prochains mois pour votre réseau ? Pour le secteur en général ?

Si la domotique avec la motorisation des produits, les soucis de consommation d’énergie, l’envie de valoriser restent des déclencheurs indéniables de la rénovation dans notre domaine de la menuiserie, les gens confinés qui sont propriétaires ont eu le temps d’appréhender leur maison différemment. Les Français s’y sont intéressés à nouveau. En cette période difficile la maison est redevenue le cocon à protéger, à rendre encore plus confortable, notamment avec des espaces à vivre où le dedans dehors y a pris toute sa part. Aussi malgré la menace de nombreux plans de  licenciements, où des milliers de ménages vont faire plus attention à leurs dépenses il nous faut rester optimiste et espérer que les quelques 60M€ placés en épargne reviendront soutenir la consommation.
Pour le marché du neuf qui représente une part importante du C. A. de nos adhérents Batiman, l’avenir est difficile à déterminer. Les conditions d’obtention des permis de construire sont semble-t-il plus compliquées même si je reste assez confiant pour que le secteur se maintienne encore en 2020 voire 2021, les volumes sont encore là priori et les taux d’intérêt ne devraient pas grimper. On nous annonce que certains quitteront les villes pour la campagne. Il y a de plus toujours un vrai retard sur le logement social en France. Il y aura toujours matière à construire. Face à tout cela, chez Batiman nous voyons l’avenir avec sérénité. Nous intégrerons de plus les vérandas à notre offre et il reste beaucoup de travail à faire sur la protection solaire (stores, pergolas) avec des marges de progrès évidentes. La domotique sera également mise en exergue en 2020 : un partenariat ciblé est signé avec Somfy comprenant des animations particulières et des formations liées pour nos techniciens et commerciaux.

Propos recueillis par la rédaction de Stores&Fermetures, octobre 2020

Carte d’identité de Batiman
Création : 1989
Statut : groupement
Secteurs d’activités : fenêtres, portes, portes d’entrée, portes de garage, volets, portails, clôtures, stores, pergolas, BSO, automatismes, verrières
Nombre de points de vente : 76
Couverture géographique : nationale

 

 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter flash Stores & Fermetures


RESPONSABLE COMPTABLE/ADMINISTRATION DES VENTES H/F

MASSY

RESPONSABLE COMPTABLE/ADMINISTRATION DES VENTES H/F

SOMAG est une entreprise à taille humaine qui intervient principalement en...


Chargé de maintenance et d'exploitation en électricité h/f

PARIS

Chargé de maintenance et d'exploitation en électricité h/f

Le Conservatoire national des arts et métiers est un établissement public...


Plombier h/f

PARIS

Plombier h/f

Le Conservatoire national des arts et métiers est un établissement public...

Nous vous recommandons

Le réseau de réparation de volets Repar'Stores lance de nouveaux outils pour ses franchisés

Le réseau de réparation de volets Repar'Stores lance de nouveaux outils pour ses franchisés

Réaménagement des véhicules utilitaires, amélioration des moyens de paiement... Le réseau de réparateurs de[…]

07/11/2020 | Repar’Stores
Jacky Le Calvez, directeur d'Art & Fenêtres « la digitalisation au service de l’enrichissement de l’expérience clients »

Jacky Le Calvez, directeur d'Art & Fenêtres « la digitalisation au service de l’enrichissement de l’expérience clients »

Amaury Deible, directeur d’Arcades & Baies : « Un retour plus fort vers des achats plus raisonnés, plus citoyens, plus écologiques »

Amaury Deible, directeur d’Arcades & Baies : « Un retour plus fort vers des achats plus raisonnés, plus citoyens, plus écologiques »

Mikaël Bouyer, nouveau directeur général adjoint en charge du commerce de FLO

Mikaël Bouyer, nouveau directeur général adjoint en charge du commerce de FLO