Nous suivre Stores & Fermetures

Matthieu Paineau, directeur général de Sothoferm : « Une prise de conscience du lien social que peut apporter le travail »

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

 

La profession au temps
de la Covid-19

Stores & Fermetures donne la parole aux acteurs de la filière.
L’annonce du confinement, ses effets sur la profession, comment les professionnels se sont organisés au temps de la Covid-19, leur capacité à réagir pour relancer l’activité le plus vite possible sans risque sanitaire, leur esprit d’innovation et de remise en question, les conséquences de la pandémie sur leur activité, leur vision de l’avenir à court et moyen... Ils se livrent.

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Matthieu Paineau, directeur général de Sothoferm : « Une prise de conscience du lien social que peut apporter le travail »

Chez Sothoferm, fabricant de volets, portes de garage et portails, installé près de Thouars (79), le plan d’action durant le confinement comme la reprise d’activité se sont faits dans le dialogue avec les salariés, une stratégie qui est dans l’ADN de l’entreprise. Grâce à la mobilisation de tous, l’entreprise livre à nouveau dans les délais habituels.

Quels ont été les effets de la pandémie et du confinement sur votre activité ?

L’effet majeur de la pandémie a été la suspension d’activité pour la plupart de nos clients. Le niveau de commande a donc été sérieusement diminué durant cette période. Aussi, afin de protéger nos collaborateurs, nous avons fait le choix de suspendre l’activité dès le 17 mars. L’aspect positif du confinement est qu’il a été profitable aux services supports qui ont pu, en télétravail, faire avancer certains projets.

 

Quelles mesures ont été prises dans l’organisation de votre entreprise pour vous adapter à la situation et pourquoi ces choix là ?

Le 17 mars, nous avons suspendu totalement la production et partiellement l’activité administrative. Certains services hors production ont repris l’activité en télétravail dès le 23 mars, puis le 30 mars pour tous les postes compatibles avec le télétravail.

Le 14 avril, nous avons eu un contact commercial avec nos clients pour un sondage, qui nous a amenés à la reprise du service clients le 20 avril, dans un premier temps pour la saisie des devis et commandes. Enfin, 27 avril, la production a redémarré et le service clients a repris l’intégralité de son activité par contacts téléphoniques et par mail.

 

Comment le personnel a-t-il réagi/participé à ce dispositif de crise ?

Nos équipes ont été compréhensives. Nous avons expliqué et justifié notre démarche pour que chacun prenne la mesure d’une telle décision. C’était une décision logique. La protection de nos salariés est une priorité, et ils en ont été rassurés.

 
Avez-vous demandé (et obtenu) des aides financières (PGE et autres) ?
Nous avons obtenu le report des échéances d’emprunts, de l’Urssaf et des impôts (IS, CVAE et CFE). Pour le moment nous n’avons pas demandé de PGE. Évidemment, notre dossier de chômage partiel a été accepté.
 

Avez-vous eu des initiatives particulières en dehors de votre activité habituelle ?

Le service R&D s’est rapidement lancé dans la fabrication de visières qui ont été mises à disposition du personnel de santé. Nous sommes inscrits sur des plateformes de dons en ligne. Nous avons également été sollicités par des écoles locales pour le don de visières.

 

Dans quel état d’esprit s’est déroulé le redémarrage de l’activité ?

Le 27 avril, dans la sérénité ! Pendant le confinement, afin d’anticiper cette reprise, nous avions réalisé un travail important. Un plan de reprise d’activité a été établi. C’est aujourd’hui un document “référence” de notre quotidien sur lequel nous nous appuyons pour l’application des mesures sanitaires.

Nous avons adapté l’ensemble des postes et l’organisation des journées. Après une première matinée dans l’appréhension, la sérénité est vite revenue dans l’esprit de chacun. Les précautions sanitaires, l’accueil et la formation de tous ont permis d’arriver rapidement à un effectif de 90%.

 

Quelles mesures et adaptations ont dû être prises en interne pour respecter les différentes consignes sanitaires ?

Les embauches sont échelonnées pour limiter le nombre de personnes dans les vestiaires. L’ensemble des portes est maintenu en position ouverte. Le port du masque est obligatoire.

Un “accueil sanitaire” est prévu pour chaque personne de retour à Sothoferm. L’objectif de cette demi-heure de présentation est de d’informer, de former, d’échanger et de rassurer. Toutes les mesures sanitaires mises en place sont expliquées, et chacun ressort informé, sensibilisé et responsabilisé !

Chaque poste est désinfecté par l’utilisateur à son arrivée. Une personne circule toutes les heures dans l’atelier pour le lavage des mains de tous (gel hydro-alcoolique).

La distance physique est impérativement de 1 mètre, quelles que soient les circonstances. En poste, aux vestiaires, pendant le déjeuner… Quand la distance d’1 mètre entre deux postes n’est pas tenable, nous avons installé des parois en plexiglas.

Le service client a été maintenu majoritairement en télétravail.

 

Quelles sont les conséquences à court terme sur votre volume d’activité et vos ventes ? Comment envisagez-vous l’avenir ?
L’entrée de commande retrouve doucement son rythme. Les chantiers en cours chez nos clients début mars ont repris leur cours normal. L’avenir est plein d’incertitude quant au maintien de ce niveau de commande. L’absence physique de nos clients auprès des particuliers utilisateurs aura forcément des conséquences sur ce niveau de commande. On s’attend à une baisse de rythme pour la rentrée de septembre.

Nous restons tout de même assez optimistes. Le confinement a été une période propice aux travaux d’extérieurs de l’habitat. Le marché de la menuiserie pourrait reprendre avec une belle dynamique. L’avenir nous le confirmera…

 

Qu’avez-vous appris durant cette période de crise sur votre process, sur les hommes et femmes qui travaillent avec vous ?

Nous sommes ravis que les valeurs défendues par Bernard Paineau depuis la création de l’entreprise en 1988 soient toujours d’actualité. La solidarité, l’engagement et l’esprit d’équipe ont permis de retrouver une cadence productive rapidement (semaines de 44 h, jours fériés travaillés, renfort des équipes administratives dans l’atelier). Nous sommes aujourd’hui en mesure de proposer des livraisons dans les délais habituels.

Cette période nous aura permis de prendre conscience du lien social que peut apporter le travail. Au-delà de fabriquer une fermeture, on retrouve une ambiance, des collègues, des échanges, et c’est très appréciable.

Des sondages ont été effectués dans l’atelier pour adapter l’organisation industrielle aux contraintes personnelles de chacun. Cette démarche a été très appréciée et nous a permis de retrouver rapidement un effectif quasi au complet.

 

Certains changements effectués pendant la période de confinement vont-ils perdurer, parce que vous vous êtes aperçus qu’ils étaient bénéfiques pour l’entreprise ?

Le télétravail est en place à Sothoferm depuis quelques années. Nous avons déployé ce mode de travail à un plus grand nombre de postes pendant le confinement et le résultat est satisfaisant. On peut imaginer le maintien de certains postes en télétravail partiel. Des habitudes ont été changées. On laisse les portes ouvertes, on limite les allers et venues pour privilégier les contacts téléphoniques, on se lave les mains très régulièrement… On envisage de maintenir ces progrès dans l’avenir !

 Propos recueillis par la rédaction de S&F, mai 2020

 


 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter flash Stores & Fermetures


RESPONSABLE BUREAU D’ETUDES (h/f)

ALBI

RESPONSABLE BUREAU D’ETUDES (h/f)

Basés dans le Tarn avec 50 personnes, Entreprise du BTP – Génie Civil...


Technicien supérieur hospitalier génie climatique h/f

SALON DE PROVENCE

Technicien supérieur hospitalier génie climatique h/f

L’Hôpital du pays Salonais recherche pour son équipe technique un...


Ingénieur études de prix H/F

VERNON

Ingénieur études de prix H/F

TERH Monuments Historiques est une société spécialisée dans la restauration...

Nous vous recommandons

Riou Glass insuffle design et couleur à la porte d’entrée

Riou Glass insuffle design et couleur à la porte d’entrée

Le concepteur et fabricant de produits verriers Riou Glass lance une nouvelle gamme de vitrages décoratifs destinés à la porte[…]

09/09/2020 | ProduitsInnovations
Orange et Somfy partenaires pour développer la maison connectée

Orange et Somfy partenaires pour développer la maison connectée

Un triumvirat à la tête d’Heroal

Un triumvirat à la tête d’Heroal

Nouvelle gamme Ecléa en composite pour Maugin

Nouvelle gamme Ecléa en composite pour Maugin