Nous suivre Stores & Fermetures

Lorillard fait feu de tout bois

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Lorillard fait feu de tout bois

© Groupe Lorillard

L’année 2019 a été riche pour le groupe Lorillard : un rachat, des investissements dans les outils de production et les hommes, mais aussi des lancements de produits innovants. La machine étant désormais bien lancée, son président, Thierry Luce, fait le point sur le présent et l’avenir du groupe.

L’homme, pourtant discret et pondéré, est plutôt souriant. Et Thierry Luce, président de Lorillard, a toutes les raisons de l’être alors qu’il nous reçoit pour dresser le bilan de l’année et évoquer les perspectives du groupe pour 2020. « En 2019, nous avons fait + 5 % de croissance de notre chiffre d’affaires, hors l’acquisition que nous avons faite de l’entreprise Henri Peyrichou-HP Fermetures », annonce-t-il. « Nous avons réalisé un C. A. 180 millions d’euros au total à la fin de l’année ». Cette croissance n’est cependant pas uniforme. « La progression de cette activité a été réalisée principalement sur le chantier en fournitures et pose, le marché du particulier a lui été très compliqué durant les 18 derniers mois à cause de la fin du CITE ». Dans ces conditions, le groupe Lorillard, à la fois multimarché et multimatériau a été plutôt avantagé. « Lorsque l’activité est aussi diversifiée et qu’un marché est défaillant, il y en a toujours un autre pour prendre le relais. » Plusieurs marchés, matériaux, réseaux de distribution et marques… Une version économique de l’adage qui veut qu’il soit plus raisonnable de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. « Être multi-matériau est une force. L’activité PVC a régressé chez nous de 3 % en volume (- 5 % sur le marché), mais l’activité bois a été très porteuse avec + 7 % en volume et l’alu + 3 %, soit au-dessus du marché à + 1 % », poursuit-il. Des chiffres qui confirment une croissance régulière, ce qui est plus sain et facile à gérer.

3,3 M€ d’investissements 

C’est cette stratégie gagnante qui a conduit Lorillard à s’intéresser à l’entreprise Henri Peyrichou et sa marque commerciale HP Fermetures et menuiseries, basée à Saint-Martin-de-Seignanx (40), qui a intégré le groupe officiellement en novembre 2019. Portant à six
le nombre de sites de production. Cette PME, qui travaille sur les menuiseries PVC et aluminium, ainsi que les volets roulants, a réalisé en 2019 un peu plus de 20 M€
 de chiffre d’affaires « Ce qui nous a intéressés, poursuit Thierry Luce, c’est sa forte présence sur le sud-ouest de la France, de La Rochelle à Montpellier, alors que Lorillard, par ses origines est plutôt présent sur la moitié Nord. De plus, cela permet de rééquilibrer notre activité Distribution en direction des artisans. » En outre, le groupe a investi dans des outils de pointe. Ainsi, le site chartrain a vu arriver un nouveau centre d’usinage pour son activité aluminium, un centre de débit et un centre d’affûtage afin d’optimiser l’activité bois. Ce ne sera pas le seul achat pour la filière bois : « nous lançons d’autres investissements. Chez C2F, à Saint-Doulchard (18), le pôle vitrage a intégré un centre de débit et un préhenseur qui rendent le travail plus sûr et plus rapide. Et Plastibaie, à Pralong (42), bénéficie d’un nouvel outillage de précision, parce que dans le secteur de la menuiserie, les outils de production doivent être modernisés pour assurer une meilleure productivité tout en améliorant le confort des salariés. » Une mouvance qui se poursuit sur 2020 pour environ 7,5 M€, dont plus de 5 M€ pour le bois. « Le marché le demande. Nous allons consacrer 2,6 M aux Menuiseries Bourneuf, à Parigné-L’Évêque (72)  avec 1 000 md’atelier supplémentaires et des produits d’usinage. À Chartres, nous prévoyons une extension de la cabine de laquage sur la ligne de production bois, car nous avons de plus en plus de demandes de produits finis avec une garantie de dix ans. » Tout cela devrait permettre au groupe d’augmenter d’environ 25 % ses capacités de production. « Nous serons prêts, je pense, en septembre 2020 », assure-t-il. Un autre investissement, d’1 M€ environ, est prévu chez Molenat, à Decazeville (11) : « l’usine travaille en 1/8. Nous allons faire monter une deuxième équipe en 2/8 pour faire face à la forte demande bois et doubler notre capacité de production. »

La carte de l’humain

Le groupe mise aussi sur les hommes, leur management, le recrutement et la formation. Côté management, Lorillard poursuit la mise en place de son Lean project – qui vise une meilleure communication entre les postes, mais aussi l’encadrement, et un souci permanent d’amélioration des méthodes de travail – et s’attache à dynamiser son fonction-nement en élevant le niveau de compétence des salariés. Cette stratégie repose sur deux axes : le recrutement et la formation. Lorillard favorise la formation initiale par le biais de l’alternance ou
du contrat de professionnalisation et a dédié un pavillon à l’accueil des alternants à Chartres. L’année passée, plus de 60 nouveaux salariés ont été intégrés et 77 formations dispensées. Mais il ne s’en cache pas, Thierry Luce bute sur la même pierre d’achoppement que ses concurrents et confrères, le manque de personnel qualifié. « Je passe beaucoup de temps chaque semaine en recrutement, soit pour trouver des compétences, soit pour attirer des jeunes talents, car lorsque l’entreprise grossit il faut la structurer », confie-t-il. En 2019, ont rejoint le groupe, Hubert Marty (ex-Lapeyre), directeur industriel  et deux responsab-les projets pour accélérer les investis-sements industriels en 2020. Thierry Luce
a aussi recruté Gérard Coron Dall’O (ex-Lapeyre) au poste de responsable mar-ke-ting groupe et de la marque Lorenove, « avec pour objectif de doubler le nombre de concessionnaires dans les trois ans et améliorer le maillage du réseau sur tout le pays », le réseau comptant aujourd’hui une soixantaine de concessions et dix magasins en propre. Autre recrutement, Jean-Christophe Péron (ex-Maugin-Terre de Fenêtres) a rejoint Lorenove pour la partie prospecte et développement. « Les arguments mis en avant sont le “Made in France”, car tous nos produits sont fabriqués sur le territoire national ; la pérennité du réseau créé en 1982, et le fait que nos concessionnai-res sont des menuisiers accomplis, pas juste des vendeurs de fenêtres ». Nous comptons deux nou-vel-les recrues aussi chez HP Fermetures et Menuiseries : Sonia Mougey, directrice commerciale, et Bertrand Hubert, responsable d’exploitation, chargé de développer l’activité chantier pour le Sud-Ouest. « Nous faisons environ 3 M de C. A. annuel sur le chantier. L’objectif est d’être à 10 M dans trois ans et 15 M€ dans 5 ans, de structurer, de trouver les hommes, des conducteurs de travaux, des dessinateurs, des métreurs. »

L’environnement, un engagement

Dernière embauche importante, en juin 2019, qui symbolise la nouvelle orientation du groupe dans le domaine environnemental : celle de Virginie Fayemendi en tant que responsable HSE (Hygiène, sécurité et environnement). « Virginie Fayemendi doit nous aider à travailler sur les sites et sur des projets liés aux produits. Si l’on développe des nouveaux produits, nous devons tenir compte de la partie sourcing, par exemple, ne pas aller en chercher en Chine », développe Thierry Luce. « Elle devra aussi nous aiguiller sur des acteurs locaux, les essences pour l’achat du bois. » Sur les sites dédiés au bois, Lorillard a investi dans des chaudières biomasses. « Nous récupérons les chutes de bois et les copeaux qui permettent de chauffer les bâtiments. » Autre choix clé, les voitures Lorenove sont électriques, « nos commerciaux roulent 100 % électrique et nous travaillons avec nos transporteurs pour qu’ils puissent livrer les chantiers sur Paris avec des camions électriques. » Ce dossier environnemental, Thierry Luce, l’a pris à bras-le-corps et donne les moyens à Lorillard d’avoir un coup d’avance d’abord par conviction personnelle, mais aussi en prévision de réglementations plus restrictives, notamment sur la capitale

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter flash Stores & Fermetures


Menuisier d’atelier et chantier H/F

GOMETZ LE CHATEL

Menuisier d’atelier et chantier H/F

DEMATTEC, est une entreprise de menuiserie, bois et matériaux de synthèse...


CONDUCTEUR DE TRAVAUX GROS OEUVRE H/F

OBERNAI

CONDUCTEUR DE TRAVAUX GROS OEUVRE H/F

La société SCHREIBER, implantée à Otrott, PME d’environ 40 salariés,...


Responsable des Services Généraux H/F

MASSY

Responsable des Services Généraux H/F

Apprentis d’Auteuil, est une fondation catholique reconnue d’utilité...

Nous vous recommandons

Virginie Fayemendy, responsable HSE du groupe Lorillard

Virginie Fayemendy, responsable HSE du groupe Lorillard

  Dans le cadre de la “révolution industrielle” lancée par Thierry Luce, Lorillard a recruté en début[…]

10/07/2020 | StratégieLorillard
Malerba Distribution déploie son service de Drive

Malerba Distribution déploie son service de Drive

ProDevis Start d’Elcia dans la poche pour les artisans

ProDevis Start d’Elcia dans la poche pour les artisans

Griesser plébiscitée par les architectes suisses

Griesser plébiscitée par les architectes suisses

Plus d'articles