Nous suivre Stores & Fermetures

Le marché du portail s’essouffle en 2018

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le marché du portail s’essouffle en 2018

© © Pascal LÃ?OPOLD

Sur le marché des portails et clôtures, le retour de la croissance annoncée en 2017 a marqué le pas en 2018 d’après l’étude MSI réalisée et publiée en novembre dernier.

Près d’un demi million de portails et portillons de jardin en France sont vendus chaque année. Si la part de marché du coulissant progresse, le modèle type demeure le portail à deux vantaux symétriques, plutôt de style moderne, avec des formes droites et une teinte sobre.

Ralentissement du sur-mesure

Après avoir nettement ralenti entre 2012 et 2016, le marché a repris le chemin de la croissance en 2017. Une majorité des fabricants interrogés pour cette étude ont ainsi déclaré des volumes en croissance, parfois à deux chiffres pour cette année-là. Mais ce dynamisme ne se confirme pas pour 2018, notamment chez les spécialistes du sur-mesure qui annoncent des pertes de volumes et une tendance à fin septembre qui est presque systématiquement moins bonne qu’en 2017. En revanche, les fabricants actifs auprès de la distribution font, eux, état d’une croissance plus robuste.

Besoin de personnalisation et de services

Comme la demande progresse peu en volume, la création de valeur passe aujourd’hui moins par la croissance du marché. Des gains de volumes peuvent se faire en prenant des parts de marché sur la concurrence par une amélioration du mix-matériau au profit de l’alu et
du mix-produit. Par exemple, des designs innovants et des options décoratives vont répondre aux demandes de personnalisation des clients. Une motorisation intégrée et des options domotiques sont proposées. La différenciation s’obtient aussi via « les services fournis à l’artisan (assistance à la vente, formation, établissement de devis, etc.), une présence multicanal… Une autre voie de croissance pour les fabricants passe par la diversification vers des produits comme les garde-corps, les claustras, les volets battants ».

Un marché néanmoins porteur

Néanmoins, sur le moyen-long terme, l’étude montre que dans l’Hexagone ce marché reste structurellement porteur, bénéficiant « de soutiens comme la tendance historique des Français à s’enfermer avec une préférence pour l’habitat individuel, la recherche d’intimité, et ce alors que les terrains bâtis sont de plus en plus petits, tandis que le sentiment d’insécurité augmente ». Autre point positif, dans l’ensemble, les fabricants affichent une bonne santé financière. Très peu de défaillances ont été constatées ces dernières années, et les taux de rentabilité sont parfois élevés.             

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter flash Stores & Fermetures


Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

PARIS

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), fondé en 1794, est un...


Chef de projet Immobilier MOA H/F

ST DENIS

Chef de projet Immobilier MOA H/F

L’Etablissement Français du Sang (EFS) assure ses missions de santé publique...


Directeur technique/ Responsable Bureau d’étude H/F

PARIS

Directeur technique/ Responsable Bureau d’étude H/F

L’American Battle Monuments Commission est une agence indépendante du...

Nous vous recommandons

Marché de la fenêtre en France en 2019 : les chiffres-clés

Chiffres du marché

Marché de la fenêtre en France en 2019 : les chiffres-clés

  Réalisée au cours du premier semestre 2020, à la demande du SNFA, de l’UMB-FFB et de l’UFME cette[…]

30/09/2020 | Fenêtre
Le contrôle d’accès sans fil progresse

Le contrôle d’accès sans fil progresse

En 2018, les volets roulants dominent leur marché

En 2018, les volets roulants dominent leur marché