Nous suivre Stores & Fermetures

Le Groupe Serge Ferrari développe une technologie pour détruire le coronavirus des surfaces

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

 

Serge Ferrari en bref

 

Le groupe Serge Ferrari conçoit, développe et fabrique des toiles composites innovantes pour des applications d’architectures légères et d’aménagements extérieurs (toiles de stores, mobilier) sur un marché mondial estimé par la société à environ 6 Md€. Les caractéristiques de ses produits permettent de mettre en œuvre des applications répondant aux enjeux techniques de trois domaines : l’architecture, les spécialités pour les professionnels et les toiles composites consumers. Le groupe dispose de quatre sites de production en Europe. Serge Ferrari est présent dans 80 pays via des filiales et des bureaux de représentation et au travers d’un réseau de plus de 100 distributeurs indépendants dans le monde entier.

À fin 2019, Serge Ferrari affiche un chiffre d’affaires consolidé de 189 M€, dont plus de 75% est réalisé hors France.

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le Groupe Serge Ferrari développe une technologie pour détruire le coronavirus des surfaces

Le Groupe Serge Ferrari, spécialiste des toiles innovantes qui consacre 4,5 % de son chiffre d’affaires à la R&D, annonce qu’il a développé et breveté une technologie appliquée à ses membranes composites pour détruire les coronavirus des surfaces.

Depuis sa création en 1973, le Groupe Serge Ferrari fournit à ses clients ses matériaux composites souples dans le cadre de nombreuses crises sanitaires liées ou non à des catastrophes naturelles pour la création d’hôpitaux de campagne complets, de camps humanitaires, la fabrication de séparations et box médicaux, combinaisons de protection, matelas nettoyables... Le choix stratégique d’investir fortement sur l’innovation conduit le groupe à consacrer 4,5 % de son chiffre d’affaires à la R&D, assurée par une quarantaine d’experts (ingénieurs, docteurs ingénieurs) basés en France (La Tour du Pin), en Suisse (Emmenbrücke et Eglisau) et en Italie.

La charge virale éliminée à 99,5%

Naturellement, Serge Ferrari s’est mobilisé pour lutter dans son domaine contre la propagation du coronavirus. Il a ainsi annoncé le 12 mai avoir développé et breveté une technologie destinée à ses membranes composites pour réduire la charge virale Covid-19 à hauteur de 95 % après un quart d’heure de contact, et près de 99,5 % après une heure de contact, par rapport à une membrane non-traitée. Cette technologie a été testée par le laboratoire Virhealth, spécialisé dans les applications virucides des technologies de décontamination/désinfection.

À base de particules d’argent

C’est en se basant sur les propriétés des particules d’argent que les équipes R&D de Serge Ferrari ont développé une technologie permettant d’éliminer les coronavirus. Pour ce faire, elles ont travaillé et évalué différentes technologies sur des membranes du groupe pour empêcher les toiles de devenir des surfaces de propagation des virus et des bactéries et contribuer ainsi à réduire le risque et la vitesse de contamination. « Ce sont les propriétés antivirales de l’argent que nous avons identifiées et utilisées pour développer des formulations innovantes appliquées à nos membranes, dont la fonctionnalité a été validée avec le laboratoire indépendant Virhealth. Tout notre savoir-faire a résidé dans les formulations de ce traitement et dans son application industrielle », souligne Philippe Espiard, directeur Recherche et Développement du groupe. « Par sa capacité à innover sur ses marchés, Serge Ferrari espère contribuer, à son échelle, aux besoins sociétaux liés à cette pandémie. »

Grâce à cette nouvelle technologie, Serge Ferrari va proposer des toiles qui intègrent des propriétés antivirales pour des applications dans le domaine de la santé : structures modulaires pour l’accueil des patients (hôpitaux de campagne complets, tentes à déploiement rapide…) ou pour 2/3 l’augmentation temporaire des capacités de stockage des structures hospitalières, aménagements intérieurs (séparations de box médicaux, stores à destination des chambres d’hôpital), applications pour du matériel médical (matelas nettoyables, brancards, revêtements pour matériel médical…) et protections individuelles (combinaisons).

Des usages diversifiés

Au-delà de ces usages, la technologie brevetée pourrait être également appliquée sur les produits utilisés dans les lieux recevant du public ou à forte fréquentation tels que les écoles, crèches ou encore les bureaux, commerces, cafés-hôtels-restaurants, dans l’événementiel et jusqu’aux transports en commun.

« De longue date, le groupe Serge Ferrari propose des toiles composites pour répondre aux enjeux de crises sanitaires. La considération et la préoccupation, le sens de l’autre, y compris ou surtout jusque dans les situations délicates, font partie de la culture de bienveillance de Serge Ferrari. Nos équipes sont fières de pouvoir apporter leur pierre à l’édifice dans la lutte contre le Covid-19 et de participer à quelque chose de plus grand au plan sociétal », conclut Sébastien Ferrari, P-dg du groupe Serge Ferrari.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter flash Stores & Fermetures


RESPONSABLE BUREAU ETUDES DE PRIX (H/F)

VILLENEUVE LE ROI

RESPONSABLE BUREAU ETUDES DE PRIX (H/F)

HP BTP est une entreprise à taille humaine de 150 salariés qui intervient en...


INGENIEUR ETUDES DE PRIX (H/F)

VILLENEUVE LE ROI

INGENIEUR ETUDES DE PRIX (H/F)

HP BTP est une entreprise à taille humaine de 150 salariés qui intervient en...


Directeur d'exploitation adjoint H/F

VILLENEUVE LE ROI

Directeur d'exploitation adjoint H/F

HP BTP est une entreprise à taille humaine de 150 salariés qui intervient en...

Nous vous recommandons

Pierre Lorillard, directeur général délégué du groupe Lorillard : « notre plan d'investissements est maintenu ».

Pierre Lorillard, directeur général délégué du groupe Lorillard : « notre plan d'investissements est maintenu ».

Si comme beaucoup dans la profession, le personnel de Lorillard été sonné par l’arrêt brutal d’activité[…]

02/06/2020 | RéseauxLorillard
L’UFME enrichit sa palette d’objets BIM génériques

L’UFME enrichit sa palette d’objets BIM génériques

Angélique Longeray, vice-présidente Business Area France de Somfy : « la crise sanitaire va accélérer les grandes mutations déjà engagées »

Angélique Longeray, vice-présidente Business Area France de Somfy : « la crise sanitaire va accélérer les grandes mutations déjà engagées »

Stéphanie Lefèbvre, directrice générale de Gypass : « Nos salariés ont été exemplaires ».

Stéphanie Lefèbvre, directrice générale de Gypass : « Nos salariés ont été exemplaires ».

Plus d'articles