Nous suivre Stores & Fermetures

Jean-Marc Meyniel, président de Caséo : « Une équipe solide ça change tout »

La rédaction

Sujets relatifs :

,

La profession au temps
de la Covid-19

Stores & Fermetures donne la parole aux acteurs de la filière.
L’annonce du confinement, ses effets sur la profession, comment les professionnels se sont organisés au temps de la Covid-19, leur capacité à réagir pour relancer l’activité le plus vite possible sans risque sanitaire, leur esprit d’innovation et de remise en question, les conséquences de la pandémie sur leur activité, leur vision de l’avenir à court et moyen... Ils se livrent.

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Jean-Marc Meyniel, président de Caséo : « Une équipe solide ça change tout »

Jean-Marc Meyniel, président de Caséo

Si l’ensemble des magasins du réseau Caséo a été fermé au grand public pendant le confinement, les chantiers ne se sont arrêtés que deux semaines. L’activité vers les professionnels de la construction n’a que peu souffert. Pour son président, Jean-Marc Meyniel, ce double marché ainsi que la force du fonctionnement en réseau ont permis de limiter les conséquences.

Quels ont été les effets de la pandémie et du confinement sur votre activité ?

Chez Caséo l’ensemble des magasins a été fermé au grand public durant la période de confinement. Une permanence téléphonique a systématiquement été assurée pour les particuliers, et les commerciaux étaient pour la plupart en télétravail.

Le suivi des ventes pour les clients professionnels s’est quant à lui maintenu presque normalement. Les chantiers se sont arrêtés durant 1 à 2 semaines, puis ont repris avec des conditions sanitaires strictes (masques, respect des gestes barrières, etc.) essentiellement sur les poses en neuf, et en extérieur (portails, stores, pergolas, etc.).

Quelles mesures ont été prises dans l’organisation de votre entreprise pour vous adapter à la situation et pourquoi ces choix ?

Au niveau de la centrale, la quasi-totalité des salariés sont passés en télétravail durant la période de confinement. Quelques cas de chômage partiels (liés à des problématiques de garde d’enfant) ont été actés. Pour les magasins, les situations ont été très différentes selon chaque cas. Les personnels ont été mis en télétravail ou chômage partiels selon les niveaux d’activité, pour des durées plus ou moins longues selon les obtentions de matériels de protection et les conditions de sécurité de reprise. L’activité vers la clientèle de professionnels de la construction a pu quant à elle se maintenir à un niveau satisfaisant

Avez-vous pu poursuivre une activité de chantier et de commercialisation ? Si oui, comment ?

Les chantiers, majoritairement arrêtés le 18 mars, ont repris très vite en s’appuyant sur des process internes élaborés par la centrale et quelques adhérents, ainsi que sur le protocole de l’OPPBTP, et dès la réception du matériel de protection (masques, gel…)

La commercialisation s’est faite en distanciel, via des échanges téléphoniques et par mail. Quelques rendez-vous se sont faits au domicile quand les clients l’acceptaient.

Comment se déroule le redémarrage lié au déconfinement progressif et que change-t-il pour vos équipes ?

Le redémarrage se déroule bien. Les process mis en place dans le réseau, complété par le guide de l’OPPBTP, sont assimilés par les équipes et permettent un retour au travail en sécurité. Les équipes retrouvent rapidement leurs marques et s'adaptent aux nouvelles conditions de travail. On observe globalement un retour des clients dans les magasins, et ceux-ci respectent sans souci les conditions sanitaires (masques, distanciation, etc.).

Votre réseau a-t-il développé, à l’occasion de cette crise, de nouveaux outils et/ou services pour vos adhérents ?

Un protocole de travail spécifique à l’enseigne, et détaillé par type de poste dans les magasins, a été développé. Les réunions ont été adaptées pour devenir virtuelles (webinaires).

Quelles sont les conséquences à court terme sur votre volume d’activité et vos ventes ?

Les deux mois “d’inactivité” ont donné lieu à une inévitable baisse des prises de commandes qui se répercutera dans les facturations des prochains mois.

La baisse est variable selon le type de clientèle. Les ventes auprès des professionnels du neuf ont été bien moins impactées que celles auprès des particuliers.

Qu’avez-vous appris durant cette période de crise sur votre process, sur les hommes et femmes qui travaillent avec vous ?

Plus que jamais, la baseline de Caséo, « une équipe solide ça change tou» s’est vérifiée. Nombre d’adhérents ont joué la solidarité et participé avec la centrale à l’élaboration d’outils, de méthodes, d’accessoires…  Les échanges ont été nombreux entre la centrale et les adhérents mais aussi entre les adhérents eux-mêmes.

Enfin, le modèle Caséo qui repose sur des ventes à la fois auprès des particuliers et des professionnels de la construction neuve a été conforté car ces car marchés n’évoluent pas au même rythme et permettent donc de limiter la baisse d’activité même en temps de crise.

Propos recueillis par Véronique Cottier - mai 2020

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter flash Stores & Fermetures


Menuisier d’atelier et chantier H/F

GOMETZ LE CHATEL

Menuisier d’atelier et chantier H/F

DEMATTEC, est une entreprise de menuiserie, bois et matériaux de synthèse...


CONDUCTEUR DE TRAVAUX GROS OEUVRE H/F

OBERNAI

CONDUCTEUR DE TRAVAUX GROS OEUVRE H/F

La société SCHREIBER, implantée à Otrott, PME d’environ 40 salariés,...


Responsable des Services Généraux H/F

MASSY

Responsable des Services Généraux H/F

Apprentis d’Auteuil, est une fondation catholique reconnue d’utilité...

Nous vous recommandons

Technal veut 60 Maisons de Lumière d’ici 5 ans

Technal veut 60 Maisons de Lumière d’ici 5 ans

Pour développer son maillage territorial, l'enseigne Maisons de Lumière by Technal change de modèle. Jusqu'alors[…]

03/07/2020 | ActualitéTechnal
Repar’stores en campagne sur les grandes chaînes

Repar’stores en campagne sur les grandes chaînes

Batiman entre dans l’ère domotique

Batiman entre dans l’ère domotique

Philippe Leire, responsable réseau Grandeur Nature : « L’argument “Made in France” a pris encore plus d’importance »

Philippe Leire, responsable réseau Grandeur Nature : « L’argument “Made in France” a pris encore plus d’importance »

Plus d'articles